Mohammed VI à la rencontre des vendeurs de Jemaa El Fna

En déplacement à Marrakech, le roi Mohammed VI a visité plusieurs sites historiques restaurés à Hay El Mellah et lancé plusieurs nouveaux projets de réhabilitation de la médina de Marrakech. Une visite au style qui s’écarte un peu de la lourdeur du protocole.

C’est un Mohammed VI souriant et décontracté qui a parcouru, le 28 décembre, les allées des sites réhabilités de Hay El Mellah de Marrakech, à l’occasion d’un déplacement. Échoppe après échoppe, le roi a pris le temps de s’arrêter, de discuter avec les commerçants et les artisans et de s’enquérir de l’état de leurs activités économiques.

Un déplacement officiel dépoussiéré

Sans changer fondamentalement la forme et les codes des déplacements royaux, notamment l’arrivée en grande pompe du cortège,  les barrières d’officiels ou les bains de foule au bruit des youyous, le rafraîchissement opéré est évident au moment où le roi est allé à la découverte des sites réhabilités: les images diffusées mettent en avant la proximité du monarque avec les citoyens et ajoutent aux clichés officiels classiques des images de la joie de tous les vendeurs de la place au moment de saluer le roi.

Ainsi, dans le reportage d’Al Aoula, on voit le monarque se promener dans les bazars puis s’arrêter, tantôt chez un vendeur d’épices, n’hésitant pas à humer les produits, ou plus tard dans un magasin de fruits secs, qu’il porte à sa bouche. Magasins d’artisanat, ferblantiers, menuisiers, foundouqs (hôtels) toutes les activités et tous les commerçants ont droit à la visite du monarque.

Dans un quartier historiquement habité par des juifs, on voit notamment Mohammed VI se rendre au Riad du Rabbin et rencontrer plusieurs membres de la communauté juive de Marrakech. Le président de la communauté juive de Marrakech et Essaouira, Jacky Kadoch, en a d’ailleurs profité pour souligner la fierté de la communauté juive suite à ces réalisations et à cette visite royale, notamment la volonté du roi de préserver la composante juive de l’identité marocaine.

Une réhabilitation architecturale… et mémorielle

En effet, plus que la préservation et la réhabilitation du bâti ancien, l’opération a une visée mémorielle, comptant notamment un volet dont l’objectif est de promouvoir les produits locaux et les métiers menacés de disparition. Le projet, qui atteint un taux de réalisation de 65 %, devrait encore voir la réalisation d’un ensemble de nouvelles réalisations, en particulier la création de plusieurs équipements sociaux de proximité.

Parmi les projets présentés, le roi a notamment visité les places publiques Sidi Ahmed El Kamel, Lakzadriya ou encore Souïkat El Mellah, toutes réhabilitées dans le cadre du programme, dont la deuxième tranche prévoit la restauration d’un ensemble d’autres sites historiques, la création d’équipements sociaux et la restauration ou la destruction des habitations menaçant ruine selon l’état de ces derniers.

Le monarque en a profité aussi pour lancer les travaux de réhabilitation de plusieurs sites de l’ancienne médina, notamment le circuit touristique qui s’étend de la place Ben Youssef à la place Jemaa El Fna, ainsi que plusieurs foundouqs situés au cœur de la médina.

Source : www.telquel.ma

Related Post

thumbnail
hover

Aujourd’hui c’est la journée mondiale des...

Nous en envoyons plus de 6 milliards par jour. Les emojis ont aujourd’hui toute leur place dans nos échanges numériques. Et une journée...

thumbnail
hover

Le roi inaugure à Rabat un...

Le roi Mohammed VI a procédé, samedi au quartier El Kheir à l’arrondissement Yaâcoub Al Mansour à Rabat, à l’inauguration d’...

thumbnail
hover

Auto Expo 2018 : Les véhicules...

La voiture verte est tendance au Maroc et le salon de l’automobile est là pour le prouver. Les différentes marques présentent leurs mod...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.