« Au détroit d’Averroés » : Driss Ksikes valorise la pensée d’Ibn Rochd

«Au détroit d’Averroès» est l’intitulé du nouveau roman de Driss Ksikes, écrivain-dramaturge et directeur du Centre de recherche de HEM . Invité par la Fondation Attijariwafa bank pour présenter son livre, l’auteur a présenté à une assistance venue nombreuse, à travers une interaction avec Driss Jaidan, philosophe et écrivain, quelques clefs de lecture de son dernier opus. «Ce roman passionnant est consacré à la pensée d’Ibn Rochd, un philosophe et savant arabe hors norme du 12e siècle, fabuleux passeur d’idées et transmetteur de savoir entre les mondes arabo-musulman et occidental», a lancé de prime abord M. Mohammed Kettani, président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank, tout en rappelant que la Fondation se réjouit de présenter de nouveaux livres d’auteurs marocains de talent, et honorer ainsi la production intellectuelle nationale.

Rationalité, égalité, liberté… sont quelques grilles de lectures qui ressortent de cet ouvrage. Extrêmement documenté, «Au détroit d’Averroès», est un livre qui offre de multiples possibilités de lecture, la plus abordable étant une lecture historique. L’ouvrage est avant tout un hommage aux érudits du monde arabe, une manière de mettre en relief le génie d’une époque révolue et de valoriser un héritage parfois méconnu ou sciemment ignoré. «L’humanisme ne peut-être une exclusivité de l’Occident», dixit Driss Ksikes.

 «Au Détroit d’Averroès» réhabilite la pensée de ce grand humaniste arabe, longtemps incompris, une sorte de quête de renaissance. «Ibn Rochd et Averroès sont peut-être les deux faces d’un astre perdu», pense Adib, personnage principal du roman, lui-même enseignant en philosophie dans un lycée à Casablanca et chroniqueur radio, qui aurait quelques similitudes avec l’auteur. A travers un subtil exercice de narration, Adib nous guide vers la découverte d’Ibn Rochd, sa pensée, son histoire, sa vision de la politique, de la religion et sa relation avec la raison…

En effet, le livre pose des questions d’actualité brûlante. «Pour Ibn Rochd croire et savoir sont distincts, mais ne s’opposent pas. Or, aujourd’hui dans les pays du monde arabe il y a une contradiction entre le savoir et le croire», constate Driss Jaidan. En effet, le livre nous ramène à des sujets d’actualité où nos sociétés sont minées une violence inouïe motivée par l’appréhension et le rejet. Alors que «foi, émotion et raison conduisent à un monde intelligent», conclut Driss Jaidan.

Source : www.lnt.ma

Related Post

thumbnail
hover

Un tronçon de la rocade reliant...

Un tronçon de la rocade urbaine n2 reliant Rabat et Salé, qui s’étend sur 6km depuis l’avenue Tadla Rabat jusqu’à la r...

thumbnail
hover

Deux Mégarama prochainement sur Rabat et...

Bonne nouvelle pour les cinéphiles de Rabat et Agadir. L’entreprise, dirigée par l’homme d’affaires français Jean-Pierre Lemoine, e...

thumbnail
hover

Festival Gnaoua & Musiques du monde...

Le Festival Gnaoua et Musiques du monde qui a célébré cette année en grande pompe ses 20 ans, a accueilli plus de 300.000 spectateurs qu...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.