La voiture verte est tendance au Maroc et le salon de l’automobile est là pour le prouver. Les différentes marques présentent leurs modèles hybrides, lors de la 11e édition de l’Auto Expo 2018. Des modèles qui connaissent un grand intérêt de la part des visiteurs, pour le plus grand bonheur des constructeurs.

«La technologie hybride connait un grand engouement de la part des clients, au point que nous avons épuisé notre stock pour la Yaris Hybride durant les trois premiers jours du salon. Mieux encore, en 2017, le nombre de véhicules hybrides vendus par Toyota au Maroc a augmenté de 150% par rapport à 2016», se réjouit Amine Belalia, chef de projet senior à Toyota, qui commercialise cette technologie au Maroc depuis 2009.

De son côté, Taieb Benamour, responsable marketing chez Hyundai, indique que cette technologie sera, dans un futur proche, commercialisée chez tous les constructeurs. «Il faut savoir qu’aujourd’hui les constructeurs mondiaux arrêtent la production des véhicules diesel. L’hybride est encore un nouveau segment, mais les clients sont de plus en plus avertis par rapport à cette technologie», précise Benamour.

L’hybride n’intéresse pas seulement les constructeurs de voitures généralistes, les premium se lancent également, de plus en plus, vers cette technologie. Une nouveauté qui coïncide avec une fiscalité revisitée en faveur de ces véhicules. «On a eu des discussions avec les autorités de telle manière à revoir la fiscalité de l’hybride et on était heureux aussi d’apprendre que la taxe de luxe pour les voitures de cette catégorie a été supprimée pour l’hybride et l’électronique au Maroc. L’autre avantage fiscal, c’est que les clients qui veulent rouler vert au Maroc ne paieront plus de vignette», explique Rachid Fedouach, directeur général adjoint de Smeia. D’ailleurs, BMW commercialise au salon la Série 5 et Série 7 hybrides, en plus de la i8 qui représente toute la technologie de BMW dans ce domaine.

Source : Le Matin