Energie/Partenariat maroco-allemand: Une coopération renforcée

Le partenariat énergétique maroco-allemand (Parema) est des plus prometteurs. Le Royaume est le deuxième bénéficiaire des financements allemands dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Le plus grand portfolio au Maroc revient au secteur de l’énergie, particulièrement le renouvelable (EnR). Chiffres à l’appui: la coopération financière, chapeautée par la KfW, gère un portefeuille en cours de l’ordre de 1,15 milliard d’euros. Une autre enveloppe est en phase de préparation.

Elle s’élève à 1,24 milliard d’euros. Sur le volet de la coopération technique, la GIZ gère actuellement plus de 42 projets au Maroc. En 2017, les commandes reçues pour les projets bilatéraux s’élèvent à plus de 44 millions d’euros (contre 37,2 millions en 2016 et 53,7 millions en 2015). Les prévisions pour 2018 ne sont pas encore confirmées, confie Stéphane Bourgeois, conseiller et co-chair du Secrétariat de Parema.

Toutefois, de nouvelles commandes ont été reçues dans le secteur de l’énergie d’un montant global de 9,5 millions d’euros. Côté environnement/climat, les commandes s’élèvent à près de 8,75 millions d’euros. Pour mieux répondre à ses partenaires, la GIZ compte environ 250 collaboratrices et collaborateurs basés au Maroc.

Incontestablement, l’Allemagne s’impose parmi les plus importants bailleurs de fonds du Royaume. Et ce, à travers son engagement dans les secteurs de la gestion des ressources en eau, de l’environnement, du changement climatique et du développement économique durable.

L’Allemagne et le Maroc sont des leaders de la transition énergétique sur leur continent et œuvrent ensemble pour un avenir durable et renouvelable à l’horizon 2050. Pour Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable: «Tout comme l’Allemagne… le futur énergétique de notre pays sera essentiellement renouvelable.

Ce partenariat vise plus loin. Pour assurer un approvisionnement durable, les pays nécessitent des solutions régionales, dont l’intégration au-delà des frontières». L’un des constats les plus éloquents est celui de Sigmar Gabriel, ex-ministre fédéral de l’Economie et de l’Energie.
Ceci n’est pas fortuit, le Maroc a un énorme potentiel en énergies renouvelables, en particulier solaire et éolien. De par sa proximité et ses interconnexions avec l’Europe, l’intégration électrique permettrait un échange avantageux sur le long terme.
Rappelons que la collaboration entre le Maroc et l’Allemagne s’illustre déjà dans le domaine des énergies renouvelables.

Très avancé en la matière, ce pays participe activement au financement du Programme solaire marocain, composante majeure de la feuille de route du développement des énergies renouvelables. Par ailleurs, des échanges continus entre les experts des deux pays portent sur la préparation à l’élaboration des prospectives énergétiques 2050, les scénarios électriques et énergétiques ou encore l’exploration du potentiel national en termes de Step marines.

Des échanges fructueux et un appui important ont été réservés à l’efficacité énergétique à travers les projets DKTI pour l’élaboration d’une stratégie à l’horizon 2030. Cette feuille de route a été adoptée en juin dernier par le Conseil du gouvernement et attend son passage au Conseil des ministres.

Elle vise une économie d’énergie de 5% en 2020 et de 20% à terme dans la consommation finale. Une fois validée, cette feuille de route sera mise en œuvre sachant que plusieurs actions sont déjà fixées et prêtes à être lancées. Par ailleurs, l’intégration de l’efficacité énergétique dans les secteurs énergivores (transport, industrie, bâtiment, agriculture et éclairage public) représente un défi majeur.

Source : L’Economiste

Related Post

thumbnail
hover

La problématique des délais de paiement...

Des milliers d’entreprises marocaines mettent la clé sous le paillasson annuellement en raison du manque de liquidité qui résulte d...

thumbnail
hover

YouCode: Youssoufia, pépinière des génies du...

Une école dédiée au coding à Youssoufia, c’est le pari réussi du groupe OCP. YouCode, de son nom, est le fruit d’un partenariat ent...

thumbnail
hover

Retraite des fonctionnaires: Les mises en...

Nouvelle mise en garde de la Cour des comptes sur le régime de retraite des fonctionnaires. Son déficit fait peser des risques élevés su...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.