Festival Gnaoua et musiques du monde

L’édition 2018 du Festival Gnaoua et musiques du monde aura un goût particulier. Le patrimoine de la musique Gnaoua sera comme toujours à l’honneur et de nouvelles expériences sonores viendront habiter la ville d’Essaouira du 21 au 23 juin. Du jazz, des rythmes africains, de la musique soufie… tous les styles musicaux seront présents à cette édition.
Cette année encore, des concerts solos aux fusions, des soirées acoustiques aux lilas, des rencontres aux conférences, la programmation ne dérogera pas à la règle. Le grand maâlem qui réunit chaque année une énorme foule de fans, Hamid  El  Kasri, présentera le fruit d’une résidence d’une semaine avec Snarky Puppy. Groupe de jazz expérimental qui mise sur l’improvisation, les Snarky Puppy et leur leader Micheal League trouveront leur bonheur avec Hamid El Kasri, lui aussi grand habitué des fusions et des résidences avec des musiciens de renommée internationale.
Les Issaoua de Meknès vont quant à eux synchroniser leurs pas au rythme des musiciens Qawwali Fareed Ayaz et Abu Mohammad. Le maâlem Hassan Boussou se frottera quant à lui aux percussions d’Afrique du collectif Benin International Musical. Une formation pleine de fraicheur et d’énergie. Le maâlem Said  Oughessal va, pour sa part, synchroniser ses rythmes gnaoua aux sons jazz du Trio composé de Dave Holland (basse), Zakir Hussain (tablas) et Chris Potter (saxophone). La fusion sera aussi au rendez-vous avec la rencontre de Abdeslam Alikkane et le bassiste Pepe  Bao. Deux grandes musiciennes partageront aussi la scène. Fatoumata Diawara et Asma Hamzaoui (Bnat Tombouctou) s’apprêtent à donner un concert inédit. Ces deux artistes mènent le même combat, celui des femmes et de l’égalité.
Des fusions, des résidences et pas moins de 14 concerts seront répartis sur les deux grandes scènes du festival : la scène Moulay Hassan et la scène de la Plage. La scène Moulay El Hassan accueillera le bouillonnant Hoba Hoba Spirit. Le groupe phare de sa génération, qui fait groover les musiques populaires marocaines, y présentera son dernier album «Kamayanbaghi».
Quant à la scène de la plage, elle accueillera les musiques du monde et les maâlems Gnaoua, à l’image de Djmawi Africa (Gnaoua – Algérie), Imarhan (Musique touareg – Algérie), Africa United (Formation musicale maroco-africaine), Maâlem Kbiber (Maroc), Maâlem Abdelkebir Merchane (Maroc) et Maâlem Mustapha Baqbou (Maroc).

Source : Le Matin 

Related Post

thumbnail
hover

Apple dévoile ses nouveaux modèles Iphone

Il s’agit de l’iPhone « Xs » qui dispose d’un microprocesseur plus rapide avec des fonctionnalités d’intelligence a...

thumbnail
hover

Congrès Panafricain d’Archéologie et des Disciplines...

Valorisation du patrimoine culturel africain et développement durable Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, le Ministèr...

thumbnail
hover

Un concours pour encourager les belles...

Des distinctions pour encourager à lire et à écrire. C’est le concept à la fois intéressant et ambitieux des prix littéraires récem...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.