Souad Mekhennet reçoit le prix Ludwig Börne

Avec ce prix, Souad Mekhennet, correspondante internationale et membre de l’équipe des écrivains du «desk sécurité nationale» du «Washington post» entre autres, sera la première personnalité arabe et musulmane à recevoir cette distinction littéraire qui en est à sa 25e édition.

La cérémonie de remise du prix, présidée par le Maire de Frankfort, Peter Feldmann et le président de la Fondation Ludwig Borne Dr Michael A. Gotthelf, s’est déroulée en présence du consul général du Maroc à Francfort, Mohamed Achgalou et d’un grand nombre de dignitaires de la région de la Hesse et de personnalités de divers horizons, notamment des responsables politiques et religieux de la ville et un grand nombre de journalistes.

L’ensemble des intervenants ont loué les qualités humaines et professionnelles de Souad Mkhennet, mettant en relief son courage, son sérieux et son professionnalisme.

Dans ce contexte, un hommage particulier lui a été rendu par la présidente du jury et célèbre journaliste de télévision Maybrit Illner, pour l’ensemble de ses recherches en tant que journaliste sur le terrain en Irak, en Afghanistan, en Algérie et en Libye, mais aussi en tant qu’écrivain inspirée par ses investigations dans les milieux radicaux.

Pour sa part, le maire de Frankfort s’est dit fier que ce prix ait été décerné à une fille typique de la ville «qui incarne, par son identité plurielle, la diversité multiculturelle qui caractérise Francfort».

Souad Mekhennet, native de Francfort d’un père marocain et d’une mère turque, a saisi cette occasion pour souligner le rôle de son pays d’origine, le Maroc dont elle revendique avec fierté l’appartenance, dans la consécration des valeurs de tolérance et de paix à travers l’histoire. «Ceux qui ne connaissent pas l’histoire des autres ou ne veulent pas la connaitre, ne sauront ni comprendre les comportements des autres, ni établir des passerelles de l’humanité», a-t-elle soutenu. Elle a rappelé quelques enseignements retenus de ses grands-parents qui lui ont inculqué des vérités «pas nécessairement consignées dans les livres d’histoire», donnant comme exemple «le combat commun des musulmans et juifs marocains contre le colonialisme».

En 2017, Souad Mekhennet a reçu le prix Daniel Pearl pour le courage et l’intégrité dans le journalisme, lors d’une cérémonie organisée le 11 novembre à Chicago, par la Chicago Journalists Association (CJA). Elle devint ainsi la première femme musulmane à recevoir cette prestigieuse distinction.

La consécration de cette jeune journaliste a été recommandée par les parents de Daniel Pearl, journaliste américain du «Wall Street Journal» assassiné en 2002 au Pakistan par Al-Qaïda.

Souad Mekhennet est célèbre pour ses reportages sur le terrorisme et plus particulièrement pour son best seller international «I was Told to Come Alone: My Journey Behind the Lines of Jihad» (Edition Henry Holt, juin 2017).

Related Post

thumbnail
hover

Apple dévoile ses nouveaux modèles Iphone

Il s’agit de l’iPhone « Xs » qui dispose d’un microprocesseur plus rapide avec des fonctionnalités d’intelligence a...

thumbnail
hover

Congrès Panafricain d’Archéologie et des Disciplines...

Valorisation du patrimoine culturel africain et développement durable Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, le Ministèr...

thumbnail
hover

Un concours pour encourager les belles...

Des distinctions pour encourager à lire et à écrire. C’est le concept à la fois intéressant et ambitieux des prix littéraires récem...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.