CAN 2017: Ça commence mal pour le Maroc !

La sélection marocaine de football a raté son entrée en lice dans la 31è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017) qui se déroule au Gabon, en s’inclinant dans sa première apparition (groupe C), lundi à Oyem (nord), face à son homologue de la République du Congo sur le score de 1 but à 0.

Les hommes du technicien Hervé Renard ont éprouvé d’énorme difficultés à développer leur jeu, et surtout à porter l’estocade pour réellement espérer mettre l’adversaire en danger.

 Pourtant, la rencontre a démarré en trombe avec une nette occasion des Lions de l’Atlas qui a failli faire mouche dès la 2è minute de jeu, lorsque le tir de Mbarek Boussoufa a été renvoyé par la transversale.

Le onze marocain a tenté d’accentuer le rythme en vue de semer le doute dans le camp adverse, mais les Congolais ont su gérer ces moments de flottement en jouant en retrait et il a fallu attendre la 17è minute pour voir les nationaux revenir à la charge sur une belle détente du défenseur Marouane Da Costa, sans cependant inquiéter le keeper congolais Ley Matampey.

Après ce round d’observation, les protégés de Florent Imbenge, après avoir laissé passer l’orage, deviennent plus conquérants et plus menaçants. Leur première nette occasion est à mettre à l’actif de l’attaquant Chancel Mbemba qui voit son tir frôler le montant droit du gardien national Mounir El Kajoui (29è).

De retour des vestiaires, les coéquipiers du capitaine Mehdi Benatia ont opté pour le pressing pour acculer leurs adversaires dans leur camp, mais c’était sans compter sur la hargne des jeunes léopards, médaillés de bronze en 2015 et qui voulaient redorer leur blason sur le terrain et devant leur public après leur ‘’bourde’’ en boudant les entraînements pour réclamer leurs dus.

Contre toute attente, et sur une montée en bloc, les Congolais parviennent à tromper la vigilance du compartiment défensif marocain, avec la ‘’complicité’’ du gardien El Kajoui qui a mal dégagé une balle rentrante, renvoyée par le montant droit dans les pieds de Junior Kalonji, qui pousse le cuir au fond des filets (54è).

L’entrée en jeu de Youssef Arabi, Youssef Nassiri et Fayçal Fajr en seconde mi-temps restera pratiquement sans effet puisque le jeu du onze national ne s’est guère amélioré face aux champions d’Afrique des joueurs locaux (CHAN) en 2016 qui, forts de cette avance, se pousseront des ailes, se métamorphosent et ne vont plus lâcher prise, défendant stoïquement leur acquis.

La sortie de Mutumbala Lomalisa à la 80è minute de jeu consécutive à un second carton jaune ne profitera pas non plus en rien pour les nationaux qui se mettent ainsi un couperet sous la gorge après cette défaite.

Mbraek Boussoufa se consolera pour sa dynamique le long de la partir de la consécration personnelle de meilleur joueur du match. En revanche, Hervé Renard a essuyé sa première défaite en match officiel sur le banc des Lions de l’Atlas.

Les Léopards congolais prennent ainsi la tête du classement du groupe C avec trois points, devant la Côte d’Ivoire et le Togo qui n’ont pas pu se départager lors de la première rencontre au titre de cette journée, alors que le Maroc ferme le classement.
Pour la deuxième journée, le 20 janvier, le Maroc affrontera le Togo et la Côte d’Ivoire affrontera la RDC.

Voici les déclarations recueillies au terme du match Maroc-RD Congo, disputé lundi soir à Oyem (nord) pour le compte de la première journée du groupe C de la CAN-2017 de football:

Hervé Renard (sélectionneur du Maroc):  »Nous avons bien entamé le match et nous nous sommes procuré plusieurs nettes occasions dans la zone de vérité qui nous auraient permis de faire la différence, mais nous n’avons pas été efficaces. Les Congolais ont pris l’avantage sur la seule occasion nette, occasion qu’ils ont eue.

En football l’essentiel est d’être efficace, ce soir on ne l’a pas été. On aurait pu faire mieux. Je félicite l’équipe congolaise pour sa victoire. Les Congolais sont ensemble depuis plusieurs années et c’est un atout très important. Ils ont remporté la médaille d’argent de la CAN-2015 et remporté le CHAN-2016. Pour nous, on ne va pas nous décourager même si le prochain match sera aussi âpre. A nous de redresser a barre et de nous mettre dans de bonnes conditions pour se remettre en selle’’.

Florent Imbenge (sélectionneur de la RD Congo): ‘’L’équipe marocaine nous a créé beaucoup de problèmes et nous a mis beaucoup de pression, surtout en première mi-temps. Ils étaient très actifs sur les couloirs et dans le transversales. Nous avons travaillé toute la première mi-temps à casser leur jeu pour qu’on puisse repousser leurs assauts, ce qui a coûté sa place au défenseur expulsé à la fin du match après deux cartons jaunes. Mais nous avons rectifié en deuxième mi-temps au cours de laquelle nous avons essayé de conserver la balle le maximum, ce qui n’a pas été du tout facile. Pour nous, tous les matches sont compliqués et M. Hervé Renard qui est double champion d’Afrique en sait quelque chose. Nous pensons déjà à la Côte d’Ivoire’’.

Source : www.lnt.ma

Related Post

thumbnail
hover

Auto Expo 2018 : Les véhicules...

La v...

thumbnail
hover

Le caftan brodé par les ethnies...

Pas de parité. Les 16 ...

thumbnail
hover

Tourisme: Le couple public-privé bat de...

Dans le ...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.