LE POUVOIR DE L’IMAGE

Par Jihane Bougrine

Noor, collectif qui unit des photojournalistes, photographes documentaires et storytellers, qui s’intéressent aux questions contemporaines globales, organise, aujourd’hui mercredi à Marrakech, une rencontre qui promet d’être des plus intéressantes. Le collectif s’attaque à l’engagement de l’image et à son pouvoir sous le thème : «Le pouvoir de l’image ou l’importance de développer le point de vue». Deux intervenants de marque seront présents pour donner leur point de vue et partager leur expérience : Bénédicte Kurzen et Francesco Zizola.

Depuis 1980, Zizola documente les conflits mondiaux majeurs et leur face cachée, se penchant sur le volet humanitaire qui dépeint la vie dans les pays en voie de développement et en Occident. Francesco a publié sept livres, dont Born Somewhere (Delpire/Fusi Orari, 2004), une recherche sur les conditions de vie d’enfants dans 27 pays différents. En 2003, Henri Cartier Bresson inclut une des images de Francesco dans ses 100 photographies favorites. Il reçoit de nombreux prix durant sa carrière, parmi lesquels dix prix du World Press Photo Contest (le dernier en 2016) et pour Picture of the Year International Awards (POYi).

En 2008, il fonde 10b Photography, un centre dédié à divers pratiques de photographie digitale à Rome. Quand à Bénédicte Kurzen, elle a vu sa carrière photo démarrer lorsqu’elle s’installa en Israël en 2003 pour couvrir l’actualité depuis la bande de Gaza, l’Irak et le Liban, en tant que freelance. Depuis dix ans, Bénédicte couvre les conflits et les mutations socio-économiques en Afrique. Son projet «Amaqabane», sur la vie de l’ancien défenseur anti-apartheid a été produit pour le prestigieux prix World Press Joop Swart Masterclass 2008. En 2011, elle reçoit un prix du Centre Pulitzer qui lui a permis de produire un projet au Nigeria : «A Nation Lost to God». Son travail a été montré à Visa pour l’image et nominé pour le Visa d’or en 2012. Après être devenue membre de Noor en 2012, elle décida de s’installer à Lagos, à partir d’où elle poursuit la couverture de l’Afrique avec un focus sur le Nigeria. En parallèle, elle est maître de conférence à l’American University of Nigeria de journalisme. La rencontre qui se tient au ryad culturel sera modérée par Clément Saccomani.

Source : www.leseco.ma

Related Post

thumbnail
hover

Auto Expo 2018 : Les véhicules...

La v...

thumbnail
hover

Le caftan brodé par les ethnies...

Pas de parité. Les 16 ...

thumbnail
hover

Tourisme: Le couple public-privé bat de...

Dans le ...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.