Elsewedy Electric pose ses valises à Casablanca

La consommation d’énergie du Royaume devrait tripler entre 2010 et 2030. Pour accompagner cet élan, l’égyptien Elsewedy Electric lance sa filiale marocaine. «Pour l’heure, nous nous concentrons sur les marchés de la distribution électrique, les lignes de transmission aériennes ainsi que les postes source, espérant décrocher des projets», annonce Loubaba Alaoui Mdaghri, directrice de la filiale marocaine.

Hormis ces appels d’offres de l’ONEE pour lesquels il a soumissionné, le groupe compte prendre des parts sur le marché des énergies renouvelables en développant des projets de production d’électricité via des centrales solaires et éoliennes clés en main pour le compte de producteurs indépendants d’électricité. Sa présence sur le territoire marocain se traduit par l’ouverture d’un bureau commercial à Casablanca employant une vingtaine de collaborateurs, dirigés par Loubaba Alaoui Mdaghri, ancienne directrice commerciale Maroc et Afrique de l’Ouest du groupe.

Elsewedy Electric se focalise sur le marché marocain depuis 4 ans. L’entreprise a accompagné plusieurs opérateurs de services publics spécialisés dans la distribution d’eau et d’électricité, pour des projets pilotes de déploiement de compteurs communicants (intelligents) et un système de télé-relève à distance (d’eau et électricité): Radeef à Fès, Rak à Kénitra… En tout, plus de 80.000 compteurs électriques basse tension et 7.000 de moyenne tension ont été installés au Maroc dans le cadre du déploiement de ses solutions de télé-relève, pour un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros.

Des discussions sont, d’ailleurs, en cours avec Lydec sur un projet pilote à Casablanca permettant la lecture à distance du compteur d’eau via la pose d’un capteur connecté (M-Bus). La technologie permettra d’interroger, analyser et gérer les données des compteurs. La 4e génération de ses compteurs intelligents est en cours de déploiement en Egypte (65.000 unités) dans le cadre d’un autre projet pilote. Par ailleurs, plus de 1,6 million d’unités ont été installées aux Pays-Bas et environ 500.000 en Autriche.

Le groupe franchira un nouveau cap, d’ici un an, avec la présentation des conclusions de son projet d’implantation d’une unité de fabrication de compteurs intelligents basse tension. Le programme qui sera porté par la filiale Iskraemeco, spécialisée dans la production de matériels et solutions de mesure et de gestion de l’énergie, est en phase d’étude.

Source : L’économiste

Related Post

thumbnail
hover

Careem s’exprime sur son rachat par...

Careem a l...

thumbnail
hover

Un centre culturel chinois inauguré à...

CULTUR...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.