La transition démographique s’accélère

Au moment où le Maroc prépare la refonte de son modèle de développement, les ressources fournies par le Haut commissariat au plan (HCP), notamment en matière de dividende démographique peuvent constituer un atout. D’où l’importance du rapport sur la population et le développement, présenté hier à Rabat, et qui sera soumis au Congrès international sur le même thème, prévu à Nairobi à partir du 12 novembre prochain, comme l’a souligné Ahmed Lahlimi.

«Les avancées réalisées par le Maroc dans plusieurs domaines» visent à «créer les conditions favorables à l’émergence d’un nouveau modèle de développement, où l’ensemble des composantes de la société peuvent trouver leur place pour contribuer à l’effort national de création de richesse, matérielle et immatérielle, et tirer profit de cette richesse», peut-on lire dans ce rapport.

Aujourd’hui, la transition démographique au Maroc se situe à un stade avancé. Au cours d’une trentaine d’années, l’accroissement de la population a connu un important déclin, passant de 2,6% pendant les années 1980 à seulement 1,25% actuellement. Cela est lié notamment à «l’amélioration des soins médicaux, aussi bien préventifs que curatifs, et des conditions de vie».

Cette transition démographique est accélérée par l’urbanisation qui ne cesse d’augmenter, avec un taux passant de 29,1% en 1960 à 62,4% en 2018. Cette évolution a eu un impact direct sur la structure par âge de la population marocaine, qui a connu des changements majeurs. Il s’agit notamment de l’augmentation de la part de la population en âge d’activité, passant de 49,9% en 1981 à seulement 62,4% en 2014.

Source : L’économiste

Related Post

thumbnail
hover

Le 6eme Visa For Music à...

Du 20 au 23 novembr...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.