Exposition à l’ambassade du Japon

Une exposition exceptionnelle qui fait partie d’une collection de la Fondation du Japon, dévoilant des poupées traditionnelles de différents styles, à travers lesquelles les visiteurs peuvent prendre connaissance de divers aspects culturels des Japonais. Sachant que ces poupées ornementales sont créées par les plus grands maîtres artisans d’aujourd’hui. Chacune de leurs œuvres possède sa propre histoire, représentative de la culture et de l’esprit du peuple japonais.
Ainsi, il y a la Poupée Hina de la fête des filles représentant le couple impérial, celle de la fête des garçons représentant des samouraïs et des héros légendaires, celle du théâtre traditionnel pour les personnages du théâtre Kabuki ou marionnettes de Bunraku, entre autres poupées et figurines qui racontent quelques scènes de la vie traditionnelle des Japonais. Tout un art représentatif d’une civilisation ancestrale. Historiquement parlant, déjà aux environs de l’an 1000, il y avait plusieurs types de poupées bien définies. Certaines représentant des enfants et des bébés, d’autres des membres de la cour impériale, d’autres des guerriers et des héros, d’autres des personnages de contes de fées ou de la mythologie japonaise (mais rarement des démons), ainsi que tout simplement des Japonais.
Beaucoup furent, au début, faites pour être utilisées dans des cérémonies chez soi, ou comme cadeaux formels, ou pour des célébrations telles que Hina Matsuri, Kodomo no Hi, ou Tango no Sekku. D’autres furent réalisées pour être vendues comme souvenirs d’une visite à un temple. Ainsi, avec cette diversité particulièrement riche de ses poupées, le Japon a su préserver ses traditions ancestrales de fabrication jusqu’à nos jours.
Le communiqué de l’ambassade indique que «l’origine des poupées japonaises est très ancienne, puisque les premières d’entre elles seraient apparues dans la période Jomon, environ 3000 ans avant Jésus-Christ. Et c’est à l’époque Edo (1603-1867) que les poupées ont connu une importante diversification dans les formes, les styles et les rôles. En effet, l’époque Edo, une longue période de stabilité politique, a permis l’épanouissement et le raffinement des différentes formes artistiques et artisanales traditionnelles japonaises, notamment les poupées dont l’aspect décoratif est devenu plus important que celui de la croyance populaire, avec l’apport de nouvelles matières et de techniques perfectionnées».
Ces poupées japonaises sont généralement conçues en bois, en papier, en tissu ou en terre cuite, en utilisant diverses techniques afin de créer une beauté d’expression dans une harmonie raffinée et riche en couleurs.
C’est ce qui a permis aux poupées japonaises de sortir de leur statut de simples jouets et d’être considérées comme des œuvres d’art.

Article Source : Le Matin

Related Post

thumbnail
hover

Championnat arabe U20 UAFA

Le Maroc termine la pha...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.