Gestions d’actifs: La collecte marque le pas

Alors que le Masi a achevé 2019 en hausse de 7,11%, les fonds ac­tions, eux, ont affiché une performance moyenne de 13%. C’est un argument supplémentaire à faire valoir auprès des épargnants qui hésitent encore à inves­tir via les OPCVM. Les performances passées ne présagent pas de celles à ve­nir.

Cependant, pour un épargnant non averti, le passage par ce type de véhi­cule protège quelque peu des aléas liés à l’investissement en direct sur les mar­chés. Sur les quatre dernières années, les fonds actions se sont mieux comportés que le Masi, quelle que soit la direction du marché.

Le rebond de la Bourse en 2019 et l’amélioration des performances des fonds diversifiés et obligataires ont contribué à la hausse de 8% de l’actif net sous gestion à 471 milliards de DH en fin d’année. Cette croissance s’est aussi nourrie d’une collecte nette de 12,7 milliards de DH en 2019.

C’est la plus faible moisson des cinq dernières années. Le comportement des souscrip­tions confirme le coup d’arrêt observé en 2018 ( 13,6 milliards de DH) après une collecte moyenne annuelle de 29 milliards de DH de 2014 à 2017.

Les fonds obligataires moyen-long terme demeurent très actifs avec une collecte de 20 milliards de DH l’année dernière. L’amélioration du climat en Bourse a permis aux véhicules dédiés aux placements en actions de drainer près de 2 milliards de DH.

Article Source : L’économiste

Related Post

thumbnail
hover

Championnat arabe U20 UAFA

Le Maroc termine la pha...

Leave us a comment

logged inYou must be to post a comment.