Publier une entreprise Se connecter

Vaccin anti-Covid AstraZeneca : les derniers lots d’attendu au Maroc fin mars

Le Maroc devrait réceptionner, avant la fin de cette semaine, la troisième livraison du vaccin AstraZeneca, en provenance de l’Inde. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte qu’il s’agit de 4 millions de doses de vaccin qui s’ajouteront à la quantité de six millions déjà livrée. Des sources autorisées indiquent que le reste de la commande, soit 10 millions de doses, sera livrée avant la fin mars, en trois étapes, sachant qu’une quantité supplémentaire de 5 millions de doses sera réceptionnée vers la fin mars ou début avril. Ce faisant, le laboratoire anglais aura honoré ses engagements envers le Maroc, contrairement au Chinois Sinopharm Wuhan qui n’a pas tenu sa promesse de livrer 40 millions de doses, faute d’autorisation de mise sur le marché.

Néanmoins, les pouvoirs publics, qui jouaient contre la montre, ont eu recours au laboratoire de Pékin qui a développé un autre vaccin. Du coup, le Maroc devrait réceptionner, cette semaine, les 700.000 doses dont la livraison a été retardée pour des raisons logistiques. Ceci étant, si le calendrier des livraisons est respecté, le ministère de la Santé élargira l’opération de vaccination aux personnes âgées de 50 ans et plus. Il faut rappeler que ce département avait inclus, jeudi dernier, les catégories d’âge de 65 ans et plus, après avoir réceptionné 700.000 doses de vaccin anti-Covid 19.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rappelle que le roi Mohammed VI avait personnellement lancé cette campagne de vaccination gratuite, jeudi 28 janvier 2021. Depuis, les centres de vaccination de toutes les provinces et régions du Royaume ont commencé à vacciner les catégories ciblées pour atteindre, à ce jour, 1,4 million de personnes.

Par ailleurs, le ministre de la Santé a, lors d’une visite dans ces centres, déclaré que, «si la vaccination continue au rythme actuel et conformément au programme établi, nous pourrons vacciner 30 millions de Marocains (soit 80%) en l’espace de 3 à 5 mois. Du coup, nous parviendrons à réaliser une immunité collective et, par conséquent, à mettre fin aux conséquences négatives du virus pour que la population reprenne une vie normale». Autant dire que, jusqu’à présent, la politique de vaccination progressive en fonction de l’arrivée des doses de vaccin a montré son efficacité.

Article source : Le 360

Article précédent
Municipalité de Rabat: le problème des parkings refait surface, vers une entente entre le wali et le maire
Prochain article
Le Maroc reçoit 500.000 doses supplémentaires du vaccin anti-Covid chinois Sinopharm

Ajouter un commentaire

Your email is safe with us.